vendredi 12 juin 2015

Cowboys vs Xenomorphs : la critique !

Cowboy vs Xenomorphs a tout d'un ovni : un scénario pour le jeu de rôle Traveller qui se déroule en plein Far West. S'en sort-il mieux que le film qui l'a inspiré (le très passable Cowboys vs Aliens) ? Suivez le guide...


Le bon, la brute et l'E.T

En 50 pages, ce livret au format A4 vous propose plusieurs choses :
  • De l'équipement d'époque (armes, chevaux, services...) adapté aux règles de Traveller.
  • Un carrière (le Desperado) pour créer des personnages du cru.
  • Une description de la ville de Bent River et de ses habitants.
  • La présentation de quatre types de xenomorphes différents pour varier les plaisirs.
  • Six personnages prétirés.

Bref de quoi passer une à trois parties à chasser E.T au fusil à pompe. Pour les curieux ce sera aussi l'occasion de tester les règles de Traveller édité par Mongoose (disponible dans une VF de qualité médiocre ou en VO gratuitement par ici). Pour résumer, le système se résume à lancer 2D6, ajouter un modificateur d'attribut et une compétence, si le résultat est supérieur ou égal à 8 c'est une réussite. C'est simplissime et même s'il y a deux ou trois précisions supplémentaires cela reste un système très léger, d'autant plus que dans le cas présent on ne cherche pas à créer un vaisseau spatial ou un système stellaire.

L'auteur du scénario n'est autre que Gareth Hanrahan, auteur (entre autre) pour la Laverie, l'Anneau Unique et bien entendu Traveller. Cela signifie que l'on retrouve ici sa "patte" habituelle : des PNJ et un décor crédibles et bien décrits.

Il était une fois l'invasion (SPOILERS !)

Avant même l'arrivée des xenomorphes, la petite ville de Bent River (157 habitants) est déjà un véritable nid de vipères : une ville minière sur le déclin avec trafic d'opium, luttes de pouvoirs entre propriétaires de saloon, un sheriff désabusé et un adjoint corrompu... En fait il y a déjà de quoi faire une partie dédiée au western, sans ajouts d'extra-terrestres pour ceux qui serait allergiques aux petits hommes verts. Contrairement au très sympathique Devil's Gulch, il n'y effectivement aucune touche de fantastique dans la ville de Bent River : pas de nécromant, pas de prêtre de Dagon, pas de technologie steampunk, pas de fantômes.

Le scénario propose de toute manière d'avoir une première partie entièrement dédiée au western et de ne faire intervenir les xenomorphes qu'un peu plus tard afin de générer un maximum de surprise pour les joueurs (évitez de leur montrer la couverture du scénario pour y parvenir...). Les personnages font donc rapidement connaissance avec les divers habitants de la ville et se trouve immanquablement pris dans les jeux de pouvoirs de celle-ci. Tout se déroule donc comme dans un western classique jusqu'à l'arrivée des fameux xenomorphes...

Pour varier les plaisirs l'auteur donne au MJ le choix entre quatre types de xenomorphes. Il ne donne jamais leurs noms exact pour des questions de droit, mais on devine très rapidement quel genre d'E.T il a en tête :

Perfect organism


Hunter

Martian


Pod Things


Selon le type d'alien choisit l'auteur indique bien comment cela affecte le déroulement du scénario : les voleurs de corps et les predators n'ayant pas exactement le même genre de tactique. L'auteur prend également en compte le fait que dans certains cas les joueurs vont immédiatement reconnaitre le type d'alien mis en scène et... Ce n'est pas grave ! Si les joueurs veulent utiliser leurs connaissances "hors-jeu" et bien qu'ils le fassent, ça ne gâchera pas le déroulement de la partie. C'est une approche que je trouve préférable au "demandez aux joueurs de faire comme s'ils ne savaient pas" que je trouve aussi inapplicable qu'inepte.

Après la partie

J'ai mené le scénario pour mes joueurs et j'en ai tiré les conclusions suivantes :
  • La description de la ville et des PNJ est vraiment excellente et aide bien le MJ et les PJ à se mettre dans l'ambiance (d'autant plus qu'un plan de la ville est fournit).
  • Pour ce qui est des xenomorphes, pour un peu plus de surprise j'ai utilisé un mix entre les voleurs de corps et les créatures insectoïdes du film Mimic.


  • Afin de plus impliquer les joueurs dans les événements j'en aurais plutôt fait des habitants de la ville. Difficile pour des étrangers complets de se sentir impliqués dans la défense de Bent River.
  • Il n'y a rien de révolutionnaire et pas de" twist" scénaristique ébouriffant : un vaisseau extra-terrestre s'écrase au Far West, les personnages sont dans le coin, lancez les dés pour l'initiative... On est dans dans le domaine de la série B mais de la bonne série B.

L'avis de l'Ours

Cowboys vs Xenomorphs remplit bien son contrat : offrir de une à trois soirées de western mâtinée d'un peu de Science-Fiction. Le livret est complet et donne vraiment toutes les clés aux MJ pour bien mener sa barque. Cela peut-être l'occasion de découvrir l'excellent système de Traveller, un jeu un peu trop facilement associé à la science-fiction rétro. C'est une excellente de surprise de voir ces règles adaptée à un nouvel environnement. Vous pourrez néanmoins adapter le scénario au système de votre choix sans grande difficulté. Si le thème vous tente, vous pouvez vous laisser tenter. Vu la faible longueur de l'ouvrage, le PDF peut amplement suffire.

3 commentaires:

Bobor Mory a dit…

Un article de blog le vendredi ? Voilà qui bouscule les habitudes ! D'autant plus que le sujet m'intéresse. Comme dirait mon petit lapin préféré : "y a pas d'histoires réussies sans des cowboys, des pirates, des dinosaures et des extraterrestres"... Bon, y a au moins 2 éléments, donc ça ne peut pas être mauvais ^^ D'autant plus que l'auteur est Hanrahan ! S'il existe d'autres choses qui sorte de la SF "vieillotte", je vais finir par me laisser convaincre par Traveller. Merci de nous avoir fait découvrir ce truc.

Natalie a dit…

Si je peux avoir votre mail pour contact

Kobayashi a dit…

Passez sur le forum c'est le plus simple !