mercredi 4 avril 2018

STRISCIA : Sang, Acier et Sorcellerie

Bientôt dans vos bibliothèques, le dernier né des Livres de l'Ours !


STRISCIA (prononcer Stritchia) ne présente pas un univers précis, plutôt un XVIIe siècle fantasmé, comme le Vieux Royaume de Gagner la guerre de Jean-Philippe Jaworski ou le Consulat du monde du Dodécaèdre (de Nicolas "Snorri" Dessaux). Les cités rappellent Venise, Vienne ou Prague.



Les Cités-États sont encore la norme et se font la guerre par le truchement de compagnies mercenaires. Mais le parfum du changement flotte dans l’air et le monde pourrait bien changer d’ici peu... Les aspects fantastiques sont relativement discrets. Ils se résument à quelques sorts et créatures dans un univers où on les croise rarement, voire jamais et ces éléments peuvent même être totalement ignorés.



Les personnages sont des spadassins, des soldats de fortune et autres traîne-savates contraint de se salir les mains pour remplir leurs bourses. Si les personnages viennent tous de milieux divers, une chose les relie : ce sont tous les élèves de la même école d’escrime. Leur amitié s’est forgée dans le sang , l’acier et la sueur.

Les règles du jeu sont simples : lancez 2D6, ajoutez l’attribut qui correspond à l’action entreprise et si le résultat est supérieur ou égal à 7 vous obtenez ce que vous voulez.L'ambiance est rude, les combats rapides et mortels et il vaut mieux frapper le premier que de sauter sur un lustre... Vous pouvez télécharger la feuille de personnage ici.

Le jeu sera un livret A5 de 64 pages tout en couleur disponible sur Lulu. Une version PDF sera également disponible.

Les dernières corrections orthographiques sont en cours. Il ne restera plus alors qu'à commander un exemplaire de vérification et de le valider avant de rendre le jeu public. Nous sommes donc sur un délai de deux à trois semaines au maximum.

5 commentaires:

Blakkrall a dit…

J'aime bien la fiche, sobre et efficace !

Lionel Block a dit…

Moi, elle me fait penser que c'est "Rats on the walls" compatible...

childeric maximus a dit…

Il y a comme un relent de Deathriders ou de Ultima Forsa qui me plaît énormément !
Tu touches une corde sensible, là.
Merci !

Thomas Schneider a dit…

Rien que des références qui font plaisir, hop-là, je serai au rendez-vous !

Monsieur Pork a dit…

et mais ca a l'air bien ça. Je te trouve très productif en ce moment.