mercredi 24 avril 2013

Qu'est-ce que le jeu de rôle ?

Il y a bien une chose que j'aimerais voir disparaitre de nos chers jeux de rôle c'est ce petit paragraphe généralement très insipide qui cherche à définir ce qu'est un jeu de rôle.

Tout ceux qui se lance dans ce genre d'exercices se retrouvent à faire le grand écart entre des pratiques très diverses et des objectifs parfois contradictoires. Paranoïa et Pendragon sont peut-être des jeux de rôles mais ils ne produisent pas tout à fait le même résultat autour d'une table.

Ce ne sont pas les points communs entre ces jeux qui  m'intéressent mais au contraire leurs spécificités. Parce que c'est justement ce qui va m'aider à les comprendre et à y jouer.

Pendant ce temps sur Tric-Trac

En fait laissez-moi vous poser une question : avez-vous déjà vu les règles d'un jeu de plateau commencer par "Qu'est-ce qu'un jeu de plateau ?"

"Avant de lire les règles, commencez par : Qu'est-ce que le jeu de stratégie combinatoire abstrait ?"

A priori je ne pense pas. Je ne vois pas pourquoi les jeux de rôles devrait passer par cet exercice aussi inepte qu'inutile.

Quand j'ouvre un jeu de rôle je veux savoir :
_De quoi parle votre jeu et quels rôles les joueurs (et éventuellement le MJ s'il en y a un) sont censés remplir.
_Comment on y joue.

Pas une thèse ludico-pipeau, merci d'avance.

3 commentaires:

childeric maximus a dit…

D'autant qu'avec le développement des jeux vidéo difficile de trouver un gamin qui ne sait pas ce que c'est.

Billet court, mais très pêchu.
Merci.

yves-laurent Kowalski a dit…

en même temps, on n'accuse pas les jeux de plateaux, et autres jeux de société, de satanisme ou de vouloir faire l'apologie du crime, ou encore de pousser au suicide! Si le jdr a par essence ce petit billet, c'est parce qu'il lui a été imposé par la société! Et les récentes actualités ont montré qu'on ne pouvait pas baisser la garde hélas! (retournez sur le tumblr de "moi, rôliste" c'était il n'y a pas si longtemps!)

Kobayashi a dit…

C'est à mon avis complètement sans rapport. Ces introductions remontent à une époque bien antérieure aux accusations diverses dont le JDR a été l'objet. De plus aucun de ces textes ne saurait constituer une quelconque mise en garde ou un démenti de ces accusations. Ce n'était, encore une fois, à mon avis, pas leur but.