lundi 19 septembre 2022

EZD6: la critique

 On me l'a pas mal demandé alors du coup la voici. Je l'ai d'abord publiée sur le forum CasusNo, je vous en livre une version "augmentée" ici. 

EZD6 par DM Scotty, l'homme derrière la chaine Youtube DM's Craftet publié par Runehammer, le créateur d'Index Card RPG qui fait ici office de maquettiste. Vos 25 euros + frais de port vous donnerons accès un petit bouquin (109 pages, 6'x9' soit un peu plus grand qu'un A5) en noir & blanc & vert. 

La maquette est propre (c'est celle d'ICRPG mais en vert). et les illustrations sont vraiment pas mal. 

  Et c'est la fin des bonnes nouvelles. Afin de comprendre cette critique il faut comprendre qu'EZD6 est un gros carton sur Drivethru RPG (au moment où j'écris ces lignes, un Mithral seller donc plus de 2500 exemplaires vendus) et que le buzz autour de ce jeu est révélateur d'une nouvelle manière de "vendre" du jdr. EZD6 est vendu comme un système simple mais novateur qui bénéficie de la longue expérience de l'auteur. Des règles simples présentées par un MJ expérimenté ? C'est un peu le salade-tomate-oignon-sauce blanche du jeu de rôle non ? Non.

Le Système

Vous voulez donner un coup de hache ou crocheter une porte ? Lancez 1d6, si vous faites un score > ou = à la difficulté, vous réussissez. Les difficultés vont de Facile (2) à Super difficile (6) (oui c'est bien noté super hard dans le texte parce que l'auteur est cool et fun). Votre personnage (pardon, Pusher & shover parce que l'auteur est un MJ expérimenté et fun et cool) a l'entraînement qui va bien ? Il lance 2d6 et garde le meilleur. Il y a une difficulté ? Lancez 2d6 gardez le moins bon.... Hep ! Hep ! On arrête de s'endormir dans le fond, je vous ai vu ! 

EZD6 est un jeu med-fan à la donj' donc on doit choisir une classe un hero path qui donne deux compétences et l'équivalent de feats. La magie est free-form, pas de listes de sort et c'est comme 99% des systèmes de ce genre, c'est bancal et les MJ et joueurs vont devoir sérieusement se retrousser les manches pour que ça ne parte pas en sucette. 

 Il y a deux bestiaires: un "classique" et celui de l'univers de l'auteur (avec quelques bonnes idées dedans). Et il y a les conseils au MJ (pardon, le Rabble Rouser parce que le gars écrit vraiment comme un pied) et DM Scotty il joue depuis des décennies, il a beaucoup joué, il a une chaîne Youtube ou il dit qu'il a beaucoup joué. Alors du coup on s'attend à des conseils intéressants, malins et concrets. Aïe caramba ! Encore raté ! 

Toi aussi tutoies le vide intersidéral avec EZD6

 

Des exemples ? 

Concentrez-vous sur l'idée de jouer une bonne histoire 

Les choix moraux créent des situations dramatiques 

Créez des PNJ sympathiques et des méchants que les joueurs aimeront détester 

Ne lancez pas les dés pour tout et n'importe quoi 

Avec à chaque fois 0 exemple pour aider le MJ à atteindre ces objectifs. Imaginez que vous achetiez un jour un bouquin sur l’équilibrisme et que les conseils se résument à: 

Mettez un pied devant l'autre 

Ne tombez pas ! 

Dieu sait qu'EZD6 n'est pas le seul jeu de rôle à être coupable de cette approche mais là clairement je m'attendais à beaucoup mieux. 

Mais Kobayashi ! Il y a déjà pleins de systèmes comme ça ! Et tu ne les critiques pas aussi durement ! 

Et tu as raison magnifique intervenant et c'est justement là que les choses deviennent intéressantes. Il y a déjà des tonnes de systèmes simples à base de d6 et qui sont bien plus versatiles ou mieux pensé: FU, Tricube, Onedice, Barbarians of Lemuria, Adventurers, Warpland... Pourquoi ces systèmes là ne connaissent-ils pas le succès d'EZD6 alors qu'il ne propose rien de plus (mais vraiment rien de plus) que ses concurrents ? 

1. Le bouquin n'a pas à rougir face à une partie de sa concurrence, il n'est ni pire ni meilleur mais il est joliment présenté. 

2. Il a bénéficié de la puissance de feu de deux chaînes Youtube, celle de DM Scotty (90000 abonnés) et celle de son éditeur Runehammer (45000+ abonnés) qui ont clairement boosté la buzz autour du jeu. Et je ne leur jette pas la pierre, faire vivre une chaine Youtube c'est du taf mais j'aurais préféré payer pour un jeu plutôt que pour la comm'... 

L'avis de l'Ours 

Donc le succès d'EZD6 est, en ce qui me concerne, une belle baudruche remplie d'air numérique. Il y a mieux et moins cher dans le même domaine depuis longtemps. Il est aussi symptomatique de ces jeux porté par le succès d'un autre média (une chaîne Youtube et celles des potes) sans que ce succès soit le garant d'une quelconque qualité dans le produit final. Dans un autre genre, Stars, la Grande (dé)route m'avait déjà bien échaudé.

3 commentaires:

SevenFlamesHQ a dit…

J'ajouterais TinyD6 (Tiny Dungeons, Tiny Frontiers, Tiny Supers...) de Gallant Knight Games comme (très) bon système ultralight à base de d6 :)

Kobayashi a dit…

Très bon choix effectivement !

childeric maximus a dit…

Merci pour cette critique argumentée et éclairante.